songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Brecht

Aller en bas 
AuteurMessage
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Brecht   Ven 20 Mai - 15:38

Maitre puntila et son valet matti

Etrange relation valet-maitre
Monsieur Puntila, homme au caractère bien trempé est de surcroit alcoolique. Le problème (et là est le comique) c'est que ce dernier est plutôt gentil et prévenant envers les siens quand il a bu et détestable quand il recouvre ses esprits. Son valet Matti semble bien le seul capable d'arrondir les angles bien anguleux de son maitre en le dupant avec adresse mais aussi avec une dévotion bien réelle.
Ce livre est un bijou humoristique qui stigmatise encore la dépendance toujours plus forte d'un maitre envers son valet. Depuis la Commedia del arte le thème est bien connu mais ici le modernisme est succulent de plaisir tant les répliques et le langage (quelquefois ordurier) sont proches de nous.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
*
*
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Lun 14 Nov - 21:37

Oooooh, Brecht... Cette année j'ai eu la grande chance d'aller au Festival D'avignon et d'y voir une piece de Brecht dans le "IN". Il s'agissait de la Vie de Galilée qui parle, comme son nom l'indique, de la vie de Galilée, le monsieur qui a dit que la Terre n'était pas le centre de l'univers et qui a eu des problemes avec l'inquisition pour ça. J'ai beaucoup aimé cette piece à la fois drole et touchante, surtout que nous avions là des comédiens extraordinaires et une mise en scène impec'.

Je ne connais pas celle dont tu parles, mais elle me tente assez... je vais essayé de la trouver si j'ai le temps (et de l'argent scratch )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Lun 14 Nov - 22:01

Pas facile à trouver mais si tu as un bon libraire près de chez toi, tu peux le commander aux éditions de l'Arche.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
*
*
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Mar 15 Nov - 21:47

vais essayer Palmier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Jeu 16 Nov - 22:00



C'est l'étonnante histoire d'une mère et de ses trois enfants
deux fils Eilif et Schweizerkas, l'un partant en guerre et l'autre nan !
Et une muette leur soeur, voilà bien là le plus étonnant
Ajoutez un aumônier et un cuisinier, zouh! En route pour la guerre de trente ans....

Derrière une vieille carriole, file la troupe et la cantinière
De Dalécarlie à la Pologne Courage vit de c'te guerre
Décidée mais aimante elle n'en reste pas moins mégère
Dirladida dirladidon c'est ainsi qu'on fait des affaires....

De ces pérégrinations elle y laissera ses deux fistons
Nonobstant les affaires résonne au loin le bruit du canon
C'est bien triste avouons mais la paix n'a jamais nourrit ses rej'tons
Et sa muette passera aussi sous les balles d'un bataillon....

La moralité de cette histoire, point il y en a
Une bonne guerre en veux-tu en voilà
fais le bonheur des Courage et celle des rois
Et la paix, pauvre chimère, jamais ne triomphera.....

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Ven 17 Nov - 19:17

Même si tu dévoiles un peu l'histoire, cette critique est originale et sympathique à lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Sam 18 Nov - 1:17

Merci Wink j'ai fait cette critique en forme de clin d'oeil à la pièce dans laquelle mère Courage chante ses malheurs comme ses bonheurs. Une très bonne pièce de Brecht en tout cas, je pense m'atteler bientôt à l'opéra de quatre sous.
Je pense que tu aimerais beaucoup Brecht; très vivant, drôle et dans mère Courage, stigmatisant très bien l'aliénation par la guerre.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Sam 18 Nov - 21:26

Très original ta critique ! 9a donne envie de lire, la pièce à l'air drôle ! en plus je n'ai jamais lu Brecht.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Ven 26 Jan - 19:29



Schweyk dans la seconde guerre mondiale

Schweyk vit à Prague et vivote comme il peut en faisant le commerce de chiens. Sa vie, ses amis, c'est le Calice, petite auberge un peu triste où se retrouvent les habitués du quartier pour discuter des rations de pain, de viande et débattre avec fougue sur cet Hitler qui fait tant parler de lui.

Schweyk est un être insaisissable, faussement idiot et réellement malin; Le SS Brettschneider en parle ainsi:
Citation :
Les déclarations de schweyk au Calice ressemblaient à celles d'une personne débile qui sort des insanités de telle façon qu'on ne peut rien prouver contre lui.
Voilà tout le portrait de notre homme qui va ainsi traverser cette magnifique petite pièce en frollant l'exécution et en y échappant à chaque fois avec malice.
Schweyk ménage souvent la chèvre et le choux et c'est ainsi qu'il flatte l'honneur de la patrie et le devoir d'obéissance à l'ordre établit tout en le critiquant pour mieux dénoncer l'horreur infligée aux tchèques, le rationnement, les privations, le STO. cette dualité est permanente chez Schweyk, et d'ailleurs dans la scène 4 il se lance dans la géopolitique non sans humour:
Citation :
Si nous voulons conquérir le monde, et pourquoi pas, nous devons travailler jusqu'à suer du sang. Nous devons tendre la main aux Japonais par de là les Indes....Le turc ne nous prépare pas d'insomnies, il déteste le Grec et dans la dernière phase l'anglais sera avec nous d'après ce que j'ai entendu......Toutes les guerres ont été menées pour du beurre, des lois ont été promulguées pour lui, des livres écrits mais notre Benes quand il était encore président, a eu un plan qui était super. Quand les nazis ont envahi les Sudètes, ce qui était insolent, vu que nos alliés avaient déjà rompu leur alliance, ils ont percé plus vite que prévu, alors le Benes nous a rassuré à la radio, il a dit: "J'ai un plan" C'est un plan qu'il a pas pu rater, parce qu'il avait un aéroplane dans lequel il est monté et part en douce.
Brecht se sert également en arrière plan de Baloun (éternel affamé), l'un des amis de Schweyk, pour faire un constat simple:
En temps de guerre, s'engager dans l'armée signifiait pour beaucoup qu'on allait pouvoir manger en profitant du rationnement prioritaire des soldats, ce qu'explique encore Schweyk au travers de son échange avec l'aumônier:
Citation :
Faut vous concentrer et allonger le pas, régulier, sinon vous arriverez jamais à Stalingrad. Je ne suis pas contre la guerre, et je ne marche vers Stalingrad pour rigoler, j'y vais parce que, comme le disait déjà le cuistot Naczek pendant la première guerre mondiale: "Là où les balles sifflent se trouve la cantine"

J'ai vraiment apprécié cette nouvelle découverte de l'univers de Brecht, la façon dont il a su tirer partie des horreurs de la guerre en utilisant l'humour comme arme et le pragmatisme pour tenter de comprendre comment certains en sont arrivés à s'engager dans cette guerre.

Ma note: 4/5

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxou
------
------


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Brecht   Sam 27 Jan - 2:29

Tu as déjà lu le roman tchèque dont la pièce s'inspire ? Une des oeuvres les plus férocement drôles que j'aie eu entre les mains. C'est ce diable de Milan Kundera qui me l'a fait connaître.

Brecht j'ai un peu plus de mal. Jamais lu ses textes, par contre vu des pièces, qui m'ont procuré principalement un invincible ennui et une légère migraine. J'ai même joué ds l'une d'entre elles.

Cela dit, je reconnais aisément que ce n'était pas la moitié d'un con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Sam 27 Jan - 3:18

Ah tu devrais essayer la lecture de mère courage, proprement jubilatoire!
Pour ce qui est du roman j'ai vu dans la préface de la pièce que son auteur était Jaroslav Hasek et justement j'aimerais acheter le bouquin; faut juste que j'aille voir mon pote google pour retrouver l'éditeur.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Sam 27 Jan - 3:21

Ah j'ai trouvé à l'instant et je pense me le prendre dès que possible.


_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Jeu 15 Fév - 11:33

Le livre que j'ai emprunté est aux éditions de l'arche mais l'édition est de 1959 donc je n'ai pas de couverture dispo. Il s'agit du théâtre complet vol II



avec Mère Courage et ses enfants

Grand'peur et misère du III ° reich
Les fusils de la mère Carrar



Je viens de terminer Mère Courage et j'ai trouvé cette pièce fort agréable et très drôle. Courage est très attachante et sans peur !! et qui tire profit de toutes situation.

4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Brecht   Jeu 22 Fév - 0:51

j'ai terminer de lire les deux autres pièces.
Il faut les lire absolument !!!

grand'peur et misère du III° reich


vingt-quatre scènes qui composent la pièce dressent un portrait de la société allemande depuis l’avènement d’Hitler jusqu’aux prémices de la guerre Brecht s’est directement inspiré de récits de temoins oculaires et d’extraits de journaux pour composer ces textes

les fusils de la mère carrar

l'histoire se passe en 1937 pendant la guerre d'espagne d'une mère qui ne veut pas que ses fils entrent en guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brecht   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brecht
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LE COIN DES ARTS :: Théâtre / Sketchs et performances théâtrale, opéras et danse-
Sauter vers: