songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Houellebecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Houellebecq   Mer 13 Déc - 10:21

Et Houellebecq n'est surtout pas nihiliste comme j'ai pu le lire ailleurs; il fait état d'angoisses inhérentes à l'homme quand il traverse l'immensité de la vie: innocence détachée de l'enfance, affrontement de la réalité au travers du regard de "l'autre" à l'âge adulte, conscience du déclin avec l'arrivée de la vieillesse. Cette conscience du déclin a été trop souvent perçu (par nancy huston notamment ?) comme un état permanent refusant le droit au bonheur, ce qui n'est absolument pas le cas de Houell' très heureux en Irlande avec sa femme et son petit chien Clément.
Quand la critique a des oeillères c'est pathétique.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Houellebecq   Sam 24 Mar - 0:33

Un poète mort n'écrit plus. D'où l'importance de rester vivant. " Toute démarche poétique consistant, cependant, à retrouver et à exalter la souffrance originelle enfouie au fond de chacun de nous, ce raisonnement évident n'est pas si facile à tenir... Rester vivant... Sans craindre les espaces déserts d'une solitude assumée, ni les vérités scandaleuses qui jaillissent d'un regard impartial sur le monde. Sans compromis final avec la vie, Jusqu'au tête-à-tête ultime avec l'éternité. Méthode de survie au milieu des pensées molles et des contorsions théoriques actuelles, ce texte, ici suivi d'articles partis dans la presse, possède la force et la précision d'un projectile... Un regard féroce sur tous les aspects de la modernité.





très beau livres et trè beau textes, c'est simple, je vais d'abord faire une critique par écrit pour prendre bien le temps de le décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Angel
***
***
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Houellebecq   Dim 20 Jan - 19:02

J'ai enfin terminé Les particules élémentaires (bon n'étant pas très douée pour les résumés je vais faire de mon mieux)

C'est l'histoire de deux demi-frères qui ont en commun une enfance douloureuse et malheureuse.
A l'âge adulte, Michel Djerzinski, chercheur en biologie, est incapable d'éprouver de vrais sentiments. Sa vie se résume à ses recherches, son Monoprix et ses tranquilisants.
Bruno Clément, quant à lui, mène une quête désespérée du plaisir sexuel.
Tout semble les opposer mais pourtant ils finiront leur vie, seuls, sans attache, sans amour.

Détasbilisant, dérangeant, pessimiste, ce livre ne laisse pas indifférent. Houellebecq à tendance à englober tout le monde dans sa vision abjecte de l'humanité. Pour lui, le fait de vieillir symbolise la fin de tout.
Je suis d'accord avec toi imaginary boy lorsque tu dis
Citation :
En fait et même si la fuite du temps peut faire peur, je crois qu'on peut vieillir en aimant l'autre, même si cet autre s'affaisse et perd son côté lisse, c'est simplement le travail de notre jeunesse et de notre vie de s'en convaincre.

On peut quand même regretter des excès dans le langage qui tiennent certainement plus de la provocation que de la nécessité, aini que d'insupportables références physiques qui selon moi n'apporte rien à l'histoire si ce n'est de l'alourdir.

Voilà, c'était mon premier livre de Michel Houellebecq et probablement le dernier quand je vois le constat amer que me laisse Les particules élémentaires.

Ma note : 2,5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Houellebecq   Lun 21 Jan - 11:41

Je m'attendais un peu à cet avis à vrai dire; difficile d'aborder Houellebecq avec Les particules. Franchement, essaie de relire cet auteur mais plutôt La possibilité d'une île; tu verras qu'il reste de l'espoir.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Houellebecq   Dim 27 Jan - 17:16

il ne faut pas s'arrêter à une seule oeuvre je serai du même avis qu'imaginery boy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Angel
***
***
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Houellebecq   Jeu 21 Fév - 19:26

imaginary boy a écrit:
Franchement, essaie de relire cet auteur mais plutôt La possibilité d'une île; tu verras qu'il reste de l'espoir.

Ok, je prends note, merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Houellebecq   Jeu 21 Fév - 22:04

J'y compte bien Wink

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Houellebecq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» houellebecq

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: