songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Alain Mabanckou

Aller en bas 
AuteurMessage
Kotyk
Vieux singe
Vieux singe
avatar

Nombre de messages : 292
Localisation : des Alpes au Congo
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Alain Mabanckou   Dim 5 Fév - 20:46

Bleu Blanc Rouge

Encore un écrivain congolais qui m'a beaucoup plu. Il vient de Pointe Noire et a longtemps étudié en France (comme beaucoup de ses collègues).

Ce roman, à l'humour amer et désabusé, évoque la quête d'un monde meilleur pour des milliers de personnes d'Afrique Centrale, confrontés aux difficultés que l'on sait. Particulièrement d'actualité, il décrit la spirale infernale qui pousse les jeunes, et en particulier le héros Massala Massala, incité par des amis qui les ont précédés, à s'expatrier pour aller trouver une vie digne de ce nom à Paris. C'est du moins ce qu'il croit, car comme le montre toute la première partie du livre, lorsque les "Parisiens" reviennent au pays, le tableau qu'ils dressent de leur ville d'adoption se doit d'être extraordinaire : il faut tout embellir, il faut absolument cacher la réalité car c'est un déshonneur de rentrer au pays en avouant son échec. Ainsi, toutes les personnes qui entendent ce discours rêvent un jour de monter à Paris pour à la fois s'en sortir et aider leur famille.

Massala Massala quitte alors son petit village près de Pointe Noire et s'embarque donc pour Paris avec l'aide d'un de ces fameux "Parisiens". Toute la deuxième partie montre alors une longue descente aux enfers, de la désillusion lorsqu'il découvre le logement miteux dans lequel il va vivre au désarroi absolu lorsque, devenu clandestin, son visa ayant expiré, il est contraint de participer à des escroqueries fomentées par quelques-uns de ses compatriotes. Eux aussi ont vécu les mêmes galères que lui et n'ont rien trouvé de mieux que cette voie pour vivre correctement. Entraîné sur cette pente savonneuse, Massala Massala, devenu Marcel Bonaventure de par ses faux papiers, subira le même sort que bien d'autres malheureux clandestins sur le sol français...

Il va sans dire que cette lecture ne peut que nous faire culpabiliser, nous occidentaux, et nous interroger une fois de plus sur ce que nous avons fait à l'Afrique : nous l'avons pillée pendant des siècles, nous avons humilié son peuple, nous avons soutenu (et nous continuons à le faire, plus que jamais !) des régimes sanguinaires et des républiques bananières incapables de faire autre chose que dilapider les immenses richesses de leur pays au profit des rapaces occidentaux (il suffit de voir Total, ici, à Pointe Noire, c'est particulièrement édifiant !) ; et lorsque les gens n'en peuvent plus de vivre avec rien, qu'ils n'ont d'autre solution que d'aller chercher quelques maigres richesses là où il y en a encore, c'est-à-dire en Europe, on les accueille à coup de lois Pasqua, Debré, Chevènement, Sarkozy...

Ce livre exprime simplement et justement tout ce que je ressens comme honte lorsque je regarde la misère autour de moi, ici, à Pointe Noire, République du Congo. Je ne peux pas faire grand chose, mais je suis responsable, et c'est dur de se le dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ortie
***
***


Nombre de messages : 72
Localisation : terrains vagues
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Alain Mabanckou   Mer 15 Fév - 20:00

Je vais acheter ce livre pour la bibliothèque. Merci pour le résumé. Merci aussi d'écrire "noir sur blanc" les sentiments que tu éprouves et que je partage.
Un livre dérangeant que je te conseille de lire : " Mali blues et autres histoires" de Joris Lieve. L'Afrique contrastée et des vérités, essentielles à entendre même et surtout si elles nous froissent les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alain Mabanckou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
» Alain Barrière... regardez, écoutez, et rêvez...
» Alain Souchon...
» (M/LIBRE) ALAIN DELON.
» Alain Bashung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: L'invitation au voyage-
Sauter vers: