songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Bernhard Schlink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Bernhard Schlink   Dim 23 Juil - 22:03



Mickael jeune allemand de 15 tombe amoureux d'Hanna 35 ans , ceux cis deviennent amants. Quelques années plus tard Mickael la retrouve en tant qu'accusée dans un proces de criminelles de guerre.

Un livre bouleversant qui nous plonge dans l'univers de l'apres guerre en allemagne, le sentiment de culpabilité..... Un livre aussi sur la nature humaine, sur toutes les petites lachetés que n'importe qui peut commettre.
Comment essayer de comprendre une personne sans pour autant l'excuser pour des actes terribles. Un livre dérangeant et passionant car il nous fait nous poser des questions sur notre nature profonde ou comment rendre quelqu'un d'inhumain humain et inversement !!!

Un livre très puissant que je conseille a tous , y compris ceux pour qui cette periode n'interesse pas outre mesure.

mon avis :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink   Dim 23 Juil - 22:52

Merci pour cette critique et je salue au passage ton initiative quant à la notation à étoiles qu'on pourrait continuer à appliquer, t'en penses quoi patronne ?

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Bernhard Schlink   Lun 9 Avr - 16:37

Je viens de le terminer et j'avoue avoir beaucoup aimé ce qui semble être une vérité vécue par Schlink.
La puissance de ce livre réside à mon sens dans le fait qu'il dévoile le côté humain de la monstruosité; c'est d'ailleurs pourquoi il rejoins en ce sens Les bienveillantes de Littell même si son contenu est différemment abordé.
Comment en effet considérer l'amour de Michaël Berg envers Hanna ? Si la monstruosité avait un visage, tout serait plus facile mais, et là est le problème, Hanna a endossé le rôle de cette amante au visage angélique, petite poinçonneuse de tramway qui sentait bon la glycine et le parfum suave du bain.
Encore une fois, ce livre nous montre combien il est difficile de condamner à postériori des sentiments autrefois vierges de tout regard accusateur; la dualité des sentiments est terrible lors du procès d'Hanna. Comment accepter d'être encore habité de l'amour de cette femme qu'on a perdu alors que l'on condamne avec horreur ce qu'elle fut autrefois ?

Le liseur est un très beau livre qui délivre un message essentiel et qui tente de faire accepter le poids du passé aux jeunes générations (allemandes notamment). Longtemps les parents ont eu du mal à s'affranchir de l'horreur qu'ont commises (de près ou de loin) leurs ainés; Le liseur tente ainsi de faire comprendre à quel point rien n'était facile alors et que l'horreur et la monstruosité se cachaient bien souvent sous la parure rassurante de Mr et Mme tout-le-monde....ou d'une petite poinçonneuse de tramway.

Ma note: 7,5/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernhard Schlink   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernhard Schlink
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: