songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Gabriel Garcia Marquez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Gabriel Garcia Marquez   Mar 1 Aoû - 0:16




[color=indigo]Santiago Nasar va mourrir , il va être assassiné par les frères Vicario, tout le monde le sait sauf lui. Pour quelle raisons? L'honneur de la famille vient d'être bafoué . L'auteur mène l'enquête.. Pourquoi le crime n'a pas été évité? Parce que personne n'y croit. Les frères Vicario n'ont pas l'air de faire bien peur.

Ce livre est écrit avec beaucoup d'humour grinçant .Nous avons presque à faire à une histoire burlesque, comme si il s'agissait d'une énorme farce. J'aime beaucoup le style de l'écrivain, j'ai retrouvé l'ambiance de L'incroyable et triste histoire de la candide Erendira et de sa grand mère diabolique. je retrouve aussi l'ambiance de Lorca dans les croyances populaires et l'ambiance des petits villages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ortie
***
***


Nombre de messages : 72
Localisation : terrains vagues
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Marquez   Lun 7 Aoû - 11:47

J'ai vu le film tiré de ce roman, avec Anthony delon et Ornelle Muti. On ne retrouve pas cette notion du temps qui passe chère à Marquez. Mon roman préféré de cet auteur reste : Cent ans de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Lun 7 Aoû - 14:14

ah oui? un film en a été tiré? je ne savais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Sam 26 Aoû - 21:45



Ce roman retrace l'histoire de la famille Buendia sur une période de 100 ans ( d'ou le titre mdr ).

Cette famille créera le village de Macondo ( village semble t'il utilisé dans d'autres romans de garcia marquez ) et se retrouvera au centre d'un nombre important d'aventures et d'histoires, avec une part surnaturelle tout au long de ce roman.

Alors ce qui est bien fait dans ce bouquin tres dense,c'est la description de la vie de nombreux personnages tres colorés et tres originaux, la vie d'un village des caraibes avec enormement de moments depaysant.
Ce qui me plait moins c'est que ce bouquin part un peu dans tous les sens, ce qui fait que je ne me suis pas attaché aux personnages tellement ils sont nombreux, le fil conducteur de ce roman est la famille Buendia ( et pas une personne en particulier ), ce qui m'a profondément dérouté et disons le déçu. De plus pour achever le tout , Garcia Marquez s'est amusé à donner les mêmes prénoms aux personnages ( drole au debut et franchement fatigant à la fin ).

D'un autre coté tout cela est fort bien écrit mais cela ne m'a pas suffit , ceci étant la fin est tres bonne mais cela ne suffit tout de même pas à mes yeux. Malgré un avis général somme toute négatif, je suis bien attiré par " Chronique d'une mort annoncé", ce n'est pas l'écriture qui m'a rebuté c'est l'histoire, dommage : chronique d'un rendez vous raté .

note : 2,5 / 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Dim 27 Aoû - 8:41

Bon c'est vrai que l'histoire ne me branche pas plus que ça au contraire de la chronique d'une mort annoncée, mais l'avantage d'une critique objective comme ça c'est que ça permet un peu d'élaguer dans cette jungle des lectures potentielles.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Dim 27 Aoû - 12:46

Ca a l'air très confus ce roman, néanmoins par curiosité je tenterai bien la lecture, juste pour voir... Tente Chronique d'une mort annoncée très amusant, très rapide à lire et facile à suivre. Ou tente celui-ci ( qui m'avait plu, très cruel comme nouvelle)

L'Incroyable et Triste histoire de la candide Erendira et de sa grand-mère diabolique
L'histoire: Erendira, vit chez sa grand mère qui l'élève depuis longtemps, mais sa grand mère l'exploite,Erendira doit faire le ménage la cuisine, laver et habiller sa grand mère qui la bat et la houspille sans cesse. Mais un jour erendira epuisé s'endort dans sa chambre et fait tomber un candélabre, la maison prend feu. Pour se venger sa grand-mère la prostitue.

Un monde délirant où le fantastique et la réalité se mélangent en un conte surréaliste. Attention, ce livre n'est pas pour les plus jeune au contraire, certains passages sont assez dures. Néanmoins, le personnage d'Erendira est très attachant et une fois le livre commencé, impossible de s'en séparer.

petite annotation: je ne sais pas si le livre existe en livre seul ou dans un recueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Dim 27 Aoû - 13:11

julie a écrit:
un jour erendira epuisé s'endort dans sa chambre et fait tomber un candélabre, la maison prend feu. Pour se venger sa grand-mère la prostitue.

Ce personnage apparait furtivement dans "100 ans de solitude" en tant que prostituée, elle raconte brievement cette histoire.

Je sais que cet auteur utilise parfois les mêmes lieux et personnages dans ses differents romans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Ven 13 Oct - 10:58

A la fin de chronique d'une mort annoncée, lecture très courte au passage, j'ai le sentiment d'avoir lu un livre à la fois teinté d'absurde, d'humour, d'amour et de beauté. Marquez dans ces quelques 116 pages nous entraine dans ces paysages écrasés de chaleur où la vie s'écoule lentement et où les hommes sont travailleurs et joviaux.
Pourtant, le contre-pied de cette vision idyllique réside dans l'idiotie générale, la lâcheté involontaire de tout un village, le silence funeste au milieu des fastes de la noce qui va mener Santiago Nasar sous les lames acérées des frères Vicario.
Le motif de cette mort autant que l'enchainement incroyable des événements donne au roman un ton quelquefois proche de la farce même si l'amour est le grand générateur de ce drame et Bayardo San Roman le véritable héros malheureux. On peut noter que le narrateur est Marquez lui-même; on peut donc se demander si cette chronique est basée sur un fait réel et connu de l'auteur.

Ma note: 3/5

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Mar 17 Avr - 15:19

J'ai également lu chronique d'une mort annoncée, encore une fois l'auteur nous parle de la vie d'un village d'amerique du sud.

Etrange bouquin dans lequel Santiago Nasar se dirige vers la mort sans comprendre ce qui lui arrive et avec un enchainement des evenements ou tous ceux qui pouvaient empêcher l'issue fatale ne le font pas pour diverses raisons . Son destin était de mourir ce jour là et rien semble t'il ne pouvait empecher, personne ne prends ses responsabilités pour empecher le drame, chacun laissant le soin aux autres d'agir.

Livre surprenant où se mêle l'humour, le sordide, la grotesque. On notera au passage que l'auteur fait de nouveau un clin a cent ans de solitude par l'intermediaire du pere de bayardo san roman qui a combattu Aureliano Buendia.

avec ce livre mon avis reste mitigé sur l'auteur.

5 /10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
¤
¤
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   Dim 26 Aoû - 10:15

J'ai finalement interrompu ma lecture de Cent ans de solitude...
L'histoire en elle-même ne me plaît pas plus que ça, et comme disait ilios on ne peut pas vraiment s'attacher aux personnages, tant il y en a...

Je réessayerai de lire du Marquez, mais sans doute avec quelque chose de plus court, comme Chronique d'une mort annoncée (ta critique me plaît bien, imaginary boy).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Garcia Marquez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Garcia Marquez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GABRIAL GARCIA MARQUEZ DI KE BOLIVAR TE GEN SAN AFRIKEN LAN VENN NI
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: L'invitation au voyage-
Sauter vers: