songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Irene Nemirovski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ilios
¤¤¤
¤¤¤
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Irene Nemirovski   Dim 17 Sep - 11:16



Irene Nemirovski est un ecrivain très célebre avant guerre, étant juive elle se trouve dans les tourments de l'histoire de la 2 eme guerre avec de nombreux déplacements forcés, cette période troublée lui inspire ce roman. Ce livre demeurera inachevé car Irene sera déportée et mourra assassinée à auschwitz en 1942.

Ce livre se déroule sur 2 périodes :

D'une part l'exode en racontant de facon alternée l'histoire de differentes familles qui fuient les bombardements de Paris .

D'autre part, la collaboration dans un petit village qui voit l'arrivée de l'occupant allemand. Dans cette partie nous retrouvons par moment les protagonistes de la premiere partie.

Ecrire ce roman dans le feu de l'histoire révèle un grand courage car cela n'était pas sans danger mais cela permet aussi une chose essentielle, c'est que ce livre n'est pas "corrompu" par les diverses analyses qui n'ont pas du manquer après guerre.
Irene Nemirovski a également su eviter l'ecueil de rendre l'occupant allemand totalement sanguinaire et a reussi la prouesse de séparer l'histoire du soldat allemand de base et l'Histoire avec un grand H, gardons toujours à l'esprit les circonstances particulieres de l'écriture de ce livre.

Il est fort dommage que ce livre n'ait pas pu être mené a son terme, il aurait du contenir 4 à 5 parties au lieu des 2 restantes , Irene étant rattrapée par le triste cours de l'histoire.

Il faut préciser que les annexes sont fort passionantes , on y trouve d'un coté les notes d'Irene Nemirovski sur son livre et d'autre part la correspondance poignante et les recherches de son mari suite à sa disparition, ces annexes donnent quelques ébauches de ce qu'auraient pu être les autres parties , il convient de préciser que les parties manquantes n'enlevent pas la force du livre et qu'il suffit de prendre ce livre comme une chronique romancée de la guerre prise sur le vif.

Note 4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alainrotko
***
***


Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 09/07/2005

MessageSujet: Re: Irene Nemirovski   Mer 18 Oct - 18:20

j'ai bien aimé notamment dans le deuxième mouvement, "Dolce", la présentation d'une Province qui s'habitue peu à peu à l'Occupation. On prend ici à contrepied "le silence de la mer" de Vercors.

Lucile se laisse peu à peu séduire par le jeune occupant, et à quelques exceptions près, une vie commune avec l'ennemi serait finalement, faute de mieux, envisageable.

Dans le labyrinthe des sentiments et des réactions, l'auteur fait des analyses qui ont la drôlerie et de la finesse. Quant à la lucidité, elle nous surprend et nous rend admiratifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grain-de-sel.cultureforum.net
 
Irene Nemirovski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Flavio Irene
» Nakakita Momo ft. Bae Irene
» Au service de Scylla ? [Irène & Aetius]
» Russian roulette -> 19/07 | 15h45
» Livres nouveaux à la Bibliothèque Le Guyader de Brasparts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: