songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Kyoichi Katayama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Little Angel
***
***
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Kyoichi Katayama   Ven 18 Mai - 6:09



Je viens de terminer la lecture d' Un cri d'amour au centre du monde de Kyoichi Katayama.
Qu'advient-il de l'amour quand l'être aimé disparaît ? Sakutaro et Aki se rencontrent au collège dans une ville provinciale du Japon. Leur relation évolue de l'amitié à l'amour lorsqu'ils se retrouvent ensemble au lycée. En classe de première, Aki tombe malade. Atteinte de leucémie, elle sera emportée en quelques semaines. Sakutaro se souvient de leur premier baiser, de leurs rendez-vous amoureux, du pèlerinage en Australie entrepris en sa mémoire. Quel sens donner à sa souffrance ? Comment pourrait-il aimer à nouveau ? Pour surmonter son deuil et son sentiment de révolte, Sakutaro trouvera appui auprès de son grand-père, qui a traversé une épreuve similaire et l'aidera à reprendre goût à la vie.

A la fois puissant et pudique, chef-d'œuvre de poésie et de sensibilité, le roman de Kyoichi Katayama a bénéficié dès sa parution d'un extraordinaire bouche-à-oreille.

Un cri d'amour au centre du monde est devenu au Japon un véritable phénomène de société. Adapté au cinéma, illustré sous forme de manga, il a été vendu à près de 3 500 000 exemplaires. Le plus grand best-seller japonais de tous les temps.

Ce livre est tout simplement magnifique. Il est écrit avec cette pudeur et cette retenue chères aux Japonais ce qui en fait une lecture très agréable. Les questions que se posent le jeune homme trouveront des réponses. Mais pour trouver ses réponses il devra puiser en lui. Car il va devoir accomplir un long voyage au fond de son coeur pour enfin retrouver le goût de vivre sans l'être aimé.
A travers certains passages j'ai revecue mon histoire ce qui m'a laissé je dois bien l'avouer un goût de nostalgie.

Je vous met un passage qui m'a particulièrement marqué car je le trouve très beau
"Il y a dans la vie des choses qu'il ne nous est pas possible de réaliser, m'exposa-t-il alors. Et les choses que nous réussissons, nous les oublions en général aussi vite. Cependant, les choses que nous n'avons pas pu accomplir, nous les gardons précieusement au fond de notre coeur. Ce sont nos rêves, nos aspirations. La beauté de la vie ne repose-t-elle pas sur les sentiments que nous entretenons à l'égard de ce que nous n'avons pas pu réaliser ? Que nous ne l'ayons pas concrétisé ne veut pas dire que cela a été vain. Cela c'est déjà réalisé d'une certaine façon. Cela c'est réalisé comme beauté."
4/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Kyoichi Katayama   Ven 18 Mai - 10:22

Merci d'avoir ouvert ce nouveau fil, Japonais qui plus est. Très bonne critique; j'essaierai de me pencher plus avant sur cet auteur.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kyoichi Katayama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: L'invitation au voyage-
Sauter vers: