songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 John Irving

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: John Irving   Lun 28 Mai - 12:24



Garp est le produit étrange de Jenny Fields et du sergeant S.T Garp.
Elle, infirmière émérite et porte-drapeau involontaire du féminisme, a voulu faire un enfant mais sans s'encombrer du géniteur. Lui, militaire estropié catalogué par Jenny comme étant "foutu", sera le géniteur idéal puisque bientôt mort n'aura de compte à demander à personne.

Le monde selon Garp, adapté au cinéma, mélange autobiographie et fiction en romançant l'histoire de cet homme traversant la vie doté du fardeau tant aimé de sa mère.
Couvé par l'amour exclusif de Jenny, Garp passera sa jeunesse à Steering school et découvrira alors son goût pour l'écriture parallèlement à la pratique de la lutte au près du bon vieux Ernie Olmes. Devenant adulte, Jenny et son fils partent en Autriche pour s'imprégner de la profondeur des choses et se lancer dans l'écrit.
C'est avec La pension Grillparzer que Garp essuiera ses premiers plâtres d'écrivain avant de revenir chez lui pour épouser la fille d'ernie, Helen.
Marqué en permanence par l'impact de sa mère et ses engagements au près des femmes, Garp va connaitre des épreuves à la fois terribles mais aussi étrangement attachantes.

Ce grand succès littéraire de John Irving est sans nul doute justifié à mon goût. Mélant fiction et autobiographie, Irving insère dans ce roman des extraits et nouvelles de son personnage, Garp. Ce dernier est un personnage hautement attachant, aimant sa femme et ses enfants mais pleinement conscient de ses faiblesses. Lucide, sa vision des évènements est très accrue et contribue à faire de ses écrits le reflet de sa vie sans qu'il puisse en contrôler la portée.
La critique d'un tel livre n'est pas chose aisée car il foisonne; un bon moment de lecture quoi qu'il en soit.

Ma note: 6,5/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: John Irving   Lun 28 Mai - 17:23

il a l'air vraiment bien comme bouquin, enfin je te dirai cela bientôt il fait partie de mes futures lectures Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
John Irving
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» John Traton (Genjô) ==> Aquila
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature contemporaine-
Sauter vers: