songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Voltaire

Aller en bas 
AuteurMessage
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Voltaire   Ven 29 Juin - 21:18



Un jeune huron en provenance de Plymouth débarque à Saint-Malo après avoir été fait prisonnier par les anglais. Sommé de choisir entre rester en angleterre où rester dans sa famille, cet Huron arrive ainsi au prieuré de Notre-Dame de la Montagne oû lui est présenté l'abbé de Saint-Yves et sa charmante jeune soeur.
Peu au fait des conventions, le jeune ingénu découvre en arrivant en terre française la religion (il n'était pas baptisé), l'amour naissant (Mlle de Saint-Yves) et les difficultés que les hommes s'infligent pour des pacotilles.
Naïf mais révolté qu'on ne lui laisse pas aimer celle qu'il aime, sa candeur va le pousser à Versailles et à rencontrer, par la force des choses, un vieux Janséniste qui va l'ouvrir vers les livres, les sciences ou encore vers la question sensible du protestantisme.
Mlle de saint-Yves, poussé à l'horrible compromis pour retrouver son amour, va prouver avec force combien ses sentiments sont puissants.


Voltaire ici, comme dans Candide, nous entraine dans une très belle aventure picaresque ponctuée de thèmes chers à Voltaire: l'injustice, le conflit religieux (jésuites/jansénistes), la condamnation de la justice et de ses serviteurs (le bailli et son fils sont ridiculisés), la liberté de pensée.....

Ma note: 8/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Lun 2 Juil - 13:17


Le vieux roi Bélus, roi de Babylone, est le père d'une fille sublime répondant au doux prénom de Formosante et désirée par tous. Ne sachant qui sera digne d'elle, Bélus décide de donner sa fille à celui qui répondra aux critères de l'oracle; à savoir: bander l'arc de Nembrod, tuer le lion le plus terrible et le plus dangereux dans le cirque de Babylone et enfin posséder la chose la plus rare qui fût dans l'univers entier.
Trois rois se présentèrent à Bélus: le grand pharaon d'Egypte, le Scha des Indes et le grand kan des Scythes.
Tous passèrent les tests avec plus ou moins de médiocrité quand un jeune homme, Amazan, se présentant comme jeune berger vint dans le cirque accompagné d'un superbe phénix pour tendre cet arc avec une facilité déconcertante. Après le départ de cet étrange jeune homme, tout l'amour de formosante était déjà voué à cet étrange jeune homme.
Devant les échecs des prestigieux rois présentés et ne se fiant qu'aux oracles, Bélus décide d'envoyer Formosante parcourir le monde et c'est ainsi que va commencer pour elle un fabuleux voyage à la recherche d'Amazan.

Mon avis:
Rives du Gange, Scythie, Chine, contrées bataves, pays d'Albion, France, Italie, Espagne....Voltaire profite de cette épopée pour nous dresser les tableaux sociaux ou moraux des pays traversés et encore une fois dénoncer avec une grande intelligence les injustices qu'il a rencontrées là où il est passé. Ainsi pour critiquer le pape, qu'il nomme Le vieux des sept montagnes (en référence à Rome) et ses conventions, Voltaire fait dire à un archevêque
Citation :
"Mais si vous voulez avoir l'honneur de lui parler, je lui demanderai audience pour vous, moyennant la buenna mancia, que vous aurez la bonté de me donner....Je vous introduirais demain, dit-il; vous ferez trois génuflexions, et vous baiserez les pieds du Vieux des sept montagnes". A ces mots, Amazan fit de si prodigieux éclats de rire qu'il fut près de suffoquer......Il quitta au plus vite cette ville des maîtres du monde, où il fallait baiser un vieillard à l'orteil, comme si sa joue était à son pied, et où l'on n'abordait les jeunes gens qu'avec des cérémonies encore plus bizarres.
Les quiproquos quant à l'amour des deux amants séparés nous entrainent chaque fois plus loin, accompagnés que nous sommes par la sagesse du phénix. un très beau roman, trop méconnu à mon goût et qui aurait mérité un succès plus grand.

Ma note: 8/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.


Dernière édition par le Mar 3 Juil - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Lun 2 Juil - 18:48

oh cette nouvelle a l'air très bien !!!
De voltaire j'ai lu seulement Candide qui m'avait beaucoup plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
¤
¤
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Voltaire   Mar 3 Juil - 9:18

J'ai lu l'ingénu, ainsi que Candide, mais ma préférence va largement au deuxième...Je ne garde pas un grand souvenir de l'ingénu,peut-être devrais-je le relire...
En tout cas merci pour tes critiques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Find_A_Cure
***
***
avatar

Nombre de messages : 75
Localisation : Mouscron (Belgique) / Lille
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Mer 11 Juil - 12:20

L'Ingénu me tente bien, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Jeu 8 Nov - 13:51



Ituriel, qui préside la région de la Haute Asie s'inquiète des excès et de la folie des Perses. Après entretien avec ses semblables, Ituriel s'interroge quant à la destruction ou non de Persépolis; ainsi Ituriel va demander au Scythe Babouc de s'y rendre et de lui ramener un rapport précis afin de prendre sa décision finale.
Sur place, Babouc constate l'accumulation du vice: la justice achetée, l'argent qui pervertit la ville, les religieux divisés et vindicatifs et les femmes adultères. Assommé par tant d'horreur, Babouc s'apprête à rendre la décision de détruire Persépolis quand il rencontre un sage puis d'autres qui correspondent à l'idée de vertu qu'il se fait. L'un d'eux lui dit:

-"Vous avez lu des choses bien méprisables....Mais dans tous les temps, et dans tous les pays, et dans tous les genres, le mauvais fourmille, et le bon est rare."
Rassuré et convaincu qu'Ituriel n'osera pas toucher Persépolis, Babouc va continuer de découvrir la beauté cachée au milieu du vice, l'amour au milieu de la haine. Rencontrant Téone et désireux de demeurer à Persépolis, Babouc va concevoir une statue conçue de tous les métaux et des terres et pierres les plus précieuses et les plus viles qui soient.
De retour chez Ituriel avec la statue, il lui dit:

-"Casserez vous cette jolie statue parceque tout n'y est pas d'or et diamants ?"
Et c'est depuis qu'ainsi va le monde, fait de cet équilibre fragile, indispensable et nécessaire.

Mon avis: Une petite nouvelle assez courte et très agréable à lire à condition d'éviter de lire les multiples annotations de bas de pages. Elles y sont ici assez inutiles à la compréhension du message de Voltaire. En tout cas voilà une belle parabole sur la perfectibilité du monde; on y trouve encore un éclairage nouveau, propre aux lumières, qui se détache des valeurs dites "classiques" sur la vertu, Dieu, les décisions régaliennes etc....

Ma note: 7/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ortie
***
***


Nombre de messages : 72
Localisation : terrains vagues
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Jeu 8 Nov - 20:28

Je suis un fan de Voltaire qui, comme l'a écrit quelqu'un dont je ne me rappelle plus le nom, a traversé son siècle comme une comète.
Je lis régulièrement le premier volume des milliers de lettres qu'il a écrites. Ses lettres de jeunesse annoncent déjà l'ironie mordante et la lucidité dont il a fait preuve toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Voltaire   Mer 21 Nov - 12:16



Zadig, jeune sage oriental de Babylone, va découvrir au fil de ses rencontres que la vertu n'amène par toujours la fortune, loin de là. Naïf et altruiste, Zadig va subir la bêtise, l'ignorance et la méchanceté de ses contemporains.
Promis maintes fois à la potence, au bûcher ou à la pendaison Zadig va néanmoins réussir à chaque fois à se sortir de situations perdues. La raison ? Une intelligence certaine vouée à servir son sens innée du raisonnement et de la sagesse; adepte d'une philosophie qu'il éprouve dans le moindre détail, Zadig sait réconcilier des ennemis, confondre des femmes pas si fidèles et démasquer des maris violents.
Zoroastre, son seul guide spirituel, est l'une clé de la sagesse d'un Zadig ancré dans la lumière de son siècle.

Mon avis: Encore une fois un très joli conte oriental (très à la mode au XVIIIème s.) servant à la cause de Voltaire qui peut donner au travers de son personnage une superbe leçon de philosophie et de sa sagesse dans un siècle qui en a tant manqué. Les Mille et une nuits et autres contes orientaux semblent avoir beaucoup inspiré à l'époque; étaient-ils un modèle de sagesse ou juste de belles notes d'exotismes ?

Ma note: 8/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voltaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voltaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Économie : Obama choisit ceux qui ont échoué /Reseau VOLTAIRE
» Les Amours de Voltaire et Emilie Du Châtelet
» LA STATUE DE VOLTAIRE OFFERTE PAR MADAME NECKER
» « Il n'y a point de hasard. »Voltaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature classique-
Sauter vers: