songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 Dante

Aller en bas 
AuteurMessage
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Dante   Mar 5 Fév - 12:42



Récit autobiographique écrit entre 1292 et 1294, Dante Alighieri évoque dans La vie nouvelle, et au travers de sonnets et chansons, l'amour caché et mystique qu'il porta à Béatrice (de son vrai nom Bice di Folco Portinari).

42 chapitres explicitent la mécanique de ces sonnets et chansons dans La vie nouvelle; on y trouve un éventail très large des codes d'écritures en cours au Moyen-Âge.
Ainsi, on y trouve de l'ésotérisme avec la résurgence régulière du chiffre 9 (ainsi cet exemple de la 1ère apparition de Béatrice lorsque Dante à 9 ans puis 9 ans plus tard).
Au début du premier livre, Dante évoque un rêve étrange dans lequel il voit sa Béatrice, drapée d'un linge ensanglanté, monter vers le ciel; afin de lui montrer son attachement et sa fidélité suprême, Dante lui offre dans sa main son coeur.
On voit bien là une forme de sublimation de l'amour appuyée par des gestes mystiques et un recours à la traditionnelle courtoisie.
Béatrice est ainsi déifiée puisqu'elle trouble de par sa simple présence tous ses contemporains; l'évocation mentale de cette belle dame suffit même à rendre bon tout être dont les desseins seraient vils. D'ailleurs à la mort de Béatrice, Dante considère la ville de Florence comme veuve, rien de moins.
Voilà grossièrement comment Dante dépeint Béatrice et son aura naturel et, même si cette dernière semble très belle et vertueuse, on imagine facilement que cette belle dame est un moyen métaphorique pour Dante de mettre en forme ses souhaits et idéaux profonds.

Mon avis: Je ne sais pas si cette Béatrice a réellement existé dans le coeur de Dante ou si elle a servi ses idées mais La vie nouvelle est un récit court dans lequel on découvre donc les premières années de jeune adulte de Dante. Loin d'être l'oeuvre la plus connue, j'ai apprécié l'écriture et la poésie typique au Moyen-Âge de cette lecture. Il est néanmoins important de prendre le recul nécessaire avant de la lire car au regard de notre époque, on peut être dérouté par un style qui parait désuet et précieux. La poésie courtoise (et c'était la normalité de la langue à l'époque) utilisait beaucoup la forme passive dans le moindre propos; pratique pour la rythmique et la rime, elle peut surprendre aujourd'hui et sans une certaine attention la compréhension peut en pâtir.

Ma note: 6,5/10

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
¤
¤
avatar

Nombre de messages : 132
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Dante   Mar 19 Fév - 23:23

Je viens juste de voir ce sujet Embarassed
J'aime beaucoup Dante, enfin je n'ai lu que l'Enfer, mais on m'a offert la divine comédie en un seul volume, donc je vais m'y remettre Laughing.


Dernière édition par Marie le Mar 19 Fév - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve de Dante
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ? « Dante's Inferno » {OK}
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Stand up all Night Long! [Dante & Lysandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: Littérature classique-
Sauter vers: