songes d'un art aimé

le temps de lire , comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre Daniel PENNAC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  songe d\'un art aimésonge d\'un art aimé  

Partagez | 
 

 James Welch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kotyk
Vieux singe
Vieux singe
avatar

Nombre de messages : 292
Localisation : des Alpes au Congo
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: James Welch   Sam 9 Avr - 18:36

Métis amérindien, James Welch est né en 1940 sur la réserve Blackfeet de Browning, dans le Montana. Aujourd'hui reconnu comme l'une des figures les plus significatives de la littérature indienne contemporaine, James Welch transmet au travers de la fiction la permanence de la culture et des croyances indiennes.

"A la grâce de Marseille" est son sixième roman, le seul que j'ai lu à ce jour. La troupe du légendaire Buffalo Bill, le Wild West Show, a quitté Marseille en abandonnant Charging Elk dans un hôpital de la vieille ville. L'indien sioux oglala sera confronté aux avanies d'une société hostile envers les étrangers. Le roman raconte le destin tragique de cet homme déraciné, sujet malgré lui de ce choc des cultures dont le XXème siècle commençant est déjà secoué. Le roman le plus marquant que j'aie lu depuis un an, ou davantage, c'est dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotyk
Vieux singe
Vieux singe
avatar

Nombre de messages : 292
Localisation : des Alpes au Congo
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: James Welch   Jeu 1 Déc - 23:27

L'hiver dans le sang

Toujours sur le thème des minorités indiennes d'Amérique, James Welch, avec ce roman qui est son premier, dresse le portrait d'un jeune indien de 30 ans vivant dans les années 80 dans une réserve blackfeet du Montana, essentiellement de l'agriculture. Ce personnage est perturbé par la perte ancienne des deux êtres les plus chers pour lui : son père retrouvé mort de froid après avoir trop bu, 15 ans auparavant, et son frère, mort accidentellement 10 ans plus tôt dans une chute de cheval. Vivant ainsi avec sa mère, sa grand-mère, qui autrefois fut la troisième épouse du grand chef Standing Bear, et l'amant cupide de sa mère, il entretient peu à peu un dégoût marqué pour la gent féminine qui partage avec lui une vie totalement dépourvue de complicité. Il trouve alors son réconfort dans les bras de filles faciles et surtout dans sa communion avec la nature, les rivières, les grands espaces, ses animaux domestiques. Un personnage plutôt pathétique habité par un grand vide et qui cherche à assumer une modernité subie et peu en adéquation avec ses aspirations et ses racines...

Des dialogues incisifs et justes, une analyse sociologique tout en nuance, une description saisissante de la campagne du Montana et de ses habitants (humains et animaux, isolés dans un milieu rude), des personnages pas forcément attachants mais touchants. Bref, un nouveau grand moment de lecture dans la littérature américaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: James Welch   Ven 2 Déc - 11:51

Ça semble interessant et le thème n'est pas connu de nos cultures donc je retiens le nom de l'auteur pour le découvrir un jour.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotyk
Vieux singe
Vieux singe
avatar

Nombre de messages : 292
Localisation : des Alpes au Congo
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: James Welch   Jeu 20 Juil - 15:44

L'avocat indien

Encore l'histoire d'un indien blackfeet du Montana, mais cette fois, il s'agit d'un homme a la reussite eclatante : un enfant abandonne par ses parents, eleve par sa grand-mere (une figure autoritaire de sa tribu), ancienne star locale de basket et devenu avocat a force de volonte. L'auteur ne s'eternise par sur l'ascension sociale du personnage, Sylvester Yellow Calf, mais prefere montrer et analyser les etats d'ame de sonheros et des personnages qui l'entournet : chaque personnage, meme le plus secondaire, a droit a une petite retrospective de sa vie affective et sociale, de facon parfaitement naturelle au cours de l'histoire, et c'est cela qui les rend si vrais et si attachants, loin des cliches sur les indiens ; la plupart d'entre eux ne sont d'ailleurs pas des indiens, et l'on voit bien que, si les indiens ne sont pas consideres tout a fait de la meme facon que les white americans, leur vie, leurs sentiments et leurs moeurs ne sont finalement pas si differents...

L'histoire en quelques mots : Sylvester Yellow Calf est membre de la commission de liberation conditionnelle a la prison de Helena (Montana) ; les gros bonnets de la politique locale s'interessent a lui et lui proposent de presenter sa candidature au Congres : une excellente publicite pour les democrates locaux qui voient en lui un symbole de reussite sociale, et une proposition tentante pour Yellow Calf qui espere ainsi defendre la cause de son peuple au Congres. Mais un detenu, indien egalement, du fond de sa prison, tente de le faire chanter en l'impliquant dans une affaire de moeurs afin d'obtenir sa liberation conditionnelle. Yellow Calf est pris entre 2 feux, victime d'une passion amoureuse encombrante, mais dans l'obligation de se montrer exemplaire s'il veut avoir une chance de remporter les elections...

La litterature indienne de James Welch est renversante de simplicite et d'emotion. Ou l'on decouvre et apprend plein de choses simples sur ce peuple, tres loin des representations simplistes (Ugh ! Visage pale avoir langue fourchue ! Sorcier faire danse de la pluie ! et ce genre de niaiseries). James Welch est un auteur meconnu mais indispensable ! A decouvrir absolument !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Boss Hogg
Boss Hogg
avatar

Nombre de messages : 1972
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: James Welch   Jeu 20 Juil - 22:19

veux-tu que j'e t'offre eau de feu avec calumet de la paix ! Very Happy Very Happy


sans déconner, là l'histoire me tente pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imaginary boy
Rosco P. Coltrane
Rosco P. Coltrane
avatar

Nombre de messages : 1555
Localisation : Près de chez Jules de chez Smith d'en face
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: James Welch   Jeu 20 Juil - 23:07

Ouais mais franchement moi je suis pas sûr que j'accrocherais; enfin bon pourquoi pas après tout.

_________________
Je préfère ne rien dire et passer pour un con plutôt que l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Welch   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Welch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
songes d'un art aimé :: LITTERATURE :: L'invitation au voyage-
Sauter vers: